Je suis enceinte mais suis sous contrat

La loi interdit à l'employeur de prendre en considération votre état de grossesse pour une embauche, un stage ou une formation.

Si vous êtes en CDD vous pouvez poursuivre votre grossesse sans problème.

Si vous êtes en CDI votre employeur n'a pas le droit de vous licencier parce que vous êtes enceinte. POur bénéficier des droits au congé de maternité vous devez informer de votre départ en congé maternité avant qu'il ne démarre (trois mois avant).

Pour annoncer votre grossesse il est préférable de le faire par lettre recommandée avec un certificat annonçant la grossesse.

Si votre grossesse est pénible, le médecin du travail peut vous proposer un changement de poste sans diminution de salaire.

Vous aurez droit à un congé de 6 semaines avant l'accouchement et de 10 semaines après l'accouchement. Ces délais peuvent être augmentés si vous avez plusieurs enfants :

- à partir de 3ème enfant elle est de 8 semaines avant la date présumée de l'accouchement et de 22 semaines après l'accouchement.

En cas de grossesse difficile ces délais sont augmentés.

L'indemnisation du congé maternité

Si vous êtes salariée vous percevrez des indemnités journalières calculées sur la moyenne des salaires des trois mois qui précèdent le congé prénatal ou des 12 mois en cas d'activité saisonnière ou discontinue, dans la limite de 2 885 euros (plafond mensuel de la sécurité sociale au 1er janvier 2010).

Des conventions collectives ou des accord de branche peuvent prévoir le maintien du salaire par l'employeur pendant le congé maternité.

Après le congé maternité

Vous pouvez reprendre votre poste ou demander un autre poste avec un salaire équivalent.

Si vous souhaitez arrêter provisoirement de travailler ou réduire votre activité, vous pouvez jusqu'aux 3 ans de l'enfant et à condition  d'avoir au moins un an d'ancienneté dans l'entreprise, bénéficier d'un congé parental en touchant le complément de libre choix d'activité (Clca).

Le montant dépend de votre situation et de votre droit à l'allocation de base de la Paje. Voir sur le site de la caf

Cas particuliers

- Vous exercez une profession indutrielle, commerciale, libérale ou artisanale et vous relevez du régime social des indépendants ;

- Vous êtes agricultrice et vous relevez du régime de protection sociale du monde agricole et rural

Vous pouvez bénéficier de dispositions particulières vous permettant d'avoir accès à des allocations spécifiques. Pour plus d'information, voir le site du rsi ou du msa